Serge Desrosiers et Pascale Bussière sur les leiux de tournages de Marécage

Marécages : Revenir aux sources! – Qui Fait Quoi

La tendance marquée vers le virage numérique pour la production de longs métrages se poursuit, mais les méthodes argentiques traditionnelles continuent de répondre aux attentes de certains projets. Dans le cadre du film «Marécages», le directeur photo Serge Desrosiers tourne en 35mm, il nous explique les raisons de ce retour aux sources pour l’ensemble de la postproduction qui s’effectuera aussi en film (montage négatif, intermédiaires, etc.) et non en numérique. Dans ce premier long métrage du réalisateur Guy Édoin, la pellicule cinématographique prend toute la place et même si les images tournées sur pellicule auront été transférées sur support vidéo à des fins de montage, l’ensemble de la postproduction et la finition s’effectueront entièrement en film comme on le faisait avant l’arrivée des intermédiaires numériques. Sans désavouer l’apport important des nouvelles technologies numériques, Serge Desrosiers nous confie qu’il trouve un certain plaisir à renouer avec la « péloche ».

Par René Villeneuve

Télécharger (PDF, 48KB)

10 juillet 2010
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.