Lise Watier sans fard – La Presse

Le documentaire en deux parties intitulé Lise Watier, une vie à entreprendre, qu’ICI RDI présente ce soir et demain (lundi et mardi) à 20h aux Grands reportages, n’est pas seulement une biographie de cette femme d’affaires accomplie, mais aussi un portrait de l’évolution de l’industrie de la beauté et de l’émancipation des femmes au Québec.

Lise Watier se livre comme jamais à la réalisatrice Sandrine Béchade, notamment en se montrant sans maquillage. Elle raconte comment elle a entrepris une carrière à la télévision par hasard, flanquée devant une caméra par une productrice. Il est aussi question de son divorce, son mari de l’époque étant patron de l’entreprise. Elle a même songé à en lui laisser les rênes, avant de se raviser.

La femme d’affaires évoque aussi l’évolution de son institut, qui dispensait des cours de charme et de personnalité, et qui a disparu faute d’élèves. Elle parle aussi de ses échecs, de l’incendie qui a rasé son entreprise (sauf son bureau!), et de l’abandon du volet international par les nouveaux propriétaires, qui l’a «démolie», dit-elle. Quand elle a dû vendre à des intérêts ontariens, elle a déploré qu’aucune entreprise québécoise n’ait vu le potentiel de sa compagnie.

Le documentaire ne lésine pas sur les images d’archives, sortant plusieurs bijoux du passé de la dame. Mme Watier n’arrête pas; elle lance sa propre vodka, Quartz, et caresse d’autres projets.

Richard Therrien
Chroniqueur télé du journal Le Soleil depuis 2001, Richard Therrien carbure littéralement à son petit écran.
La Presse

Télécharger (PDF, 270KB)

17 août 2015
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.